A la découverte des Pères de l'Eglise...

images
images

Quelques courts textes ou phrases
des Pères ou d'auteurs chrétiens des siècles de l'église
pour la méditation...

Le texte de la semaine

"Qui dites-vous que je suis ?"
A la question de Jésus qui, parce qu'elle est une question, non une proclamation, fonde la liberté de la foi, Pierre répond "Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant."
Ces paroles de Pierre sont le fondement de l'Eglise, en qui je confesse que Jésus est le Messie, le Christ, Dieu qui s'est fait homme "pour notre salut", s'incarnant "du Saint-Esprit et de la Vierge Marie".
Existence dans le Saint-Esprit, Jésus révèle la nouveauté de Dieu et la nouveauté de l'homme. Dieu n'est pas qui l'on pense trop souvent. Ce ne sont pas les anciens philosophes (il en est d'autres aujourd'hui) qui nous renseignent sur lui, c'est l'humanité de Jésus. Le Dieu qui nous révèle Jésus - abba, un mot d'une extrême tendresse - n'est pas l'auteur du mal mais le blessé du mal, le crucifié du mal, présent dans tous les crucifiés de l'histoire. Jésus, Dieu incarné, Dieu fait homme que nous révèlent tant de visages d'homme, triomphe de la mort par la mort, et nous ouvre par sa Résurrection les chemins d'une vie mêlée d'éternité, dès maintenant et pour toujours. La Résurrection, ce germe de transfiguration du monde, transforme au fond de nous l'angoisse en confiance ; elle nous permet de ne plus avoir ces esclaves et ces ennemis, que nous multiplions pour oublier la mort. Elle fait de nous des créateurs créés appelés à montrer qu'il n'y a pas de néant.
Le Dieu que nous révèle Jésus - et qu'il est - est un Dieu qui s'ouvre et se donne. En lui, l'unité n'ignore pas la respiration de l'altérité. "Dieu est amour" dit Jean. Et en même temps, au-delà de tout. L'Autre en l'Un : le Logos, le Verbe. L'un en l'autre, en tout autre : l'Esprit, le Souffle immense de la vie. Ainsi Jésus nous révèle que Dieu est la joie et la liberté de l'homme."

("Liminaires" in Olivier Clément, Joie de la Résurrection; Salvator, 2015, pp. 11-12).

Aelred de Rievaulx, abbé

Ambroise

Anastase du Sinaï

André de Crète

Anonymes

Anselme

Aphraate le Sage persan (IVe siècle)

Apophtegmes des Pères

Athanase d'Alexandrie

Augustin

Basile de Césarée

Baudouin de Ford

Bède le Vénérable

Benoît de Nursie

Benoît XVI (Pape)

Bernard de Clairvaux

Bonaventure

Cabasilas, Nicolas

Catherine de Sienne

Césaire d'Arles

Clément d'Alexandrie

Clément de Rome

Colomban

Curé d'Ars

Cyprien de Carthage

Cyrille d'Alexandrie

Cyrille de Jérusalem

Dorothée de Gaza

Ephrem de Nisibe

Epiphane

Eucher de Lyon

Eusèbe de Césarée

Fulgence de Ruspe.

François d'Assise

Gaudence de Brescia

Germain de Constantinople

Grégoire le Grand

Grégoire de Nazianze

Grégoire de Nysse

Guerric d'Igny

Guigues II le Chartreux

Guillaume de Saint-Thierry

Hilaire de Poitiers

Hippolyte de Rome

Hugues de Saint-Victor

Ignace d'Antioche

Irénée de Lyon

Isaac le Syrien

Isaac de l'Etoile

Isidore de Péluze

Jean Cassien

Jean Chrysostome

Jean Climaque

Jean Damascène

Jean d'Apamée

Jean de la Croix

Jean Scot Erigène

Justin de Rome

Léon le Grand

Macaire d'Egypte, abbé

Maxime le Confesseur

Maxime de Turin

Odes de Salomon (Anonyme)

Origène

Philoxène de Mabboug (VIe siècle)

Pierre Chrysologue

Pierre de Blois

Pierre de Cava (XIIe siècle)

Pierre le Vénérable

Romain le Mélode

Rupert de Deutz

Syméon le Nouveau Théologien

Tauler, Jean

Teilhard de Chardin, Pierre

Tertullien

Théodore de Mopsueste

Théolepte de Philadelphie

Théophile d'Antioche (2e siècle)

Thérèse d'Avila

Ce site a été réalisé et est remis à jour par Marie-Christine Hazaël-Massieux.