John Henry Newman

Extrait de Sermons paroissiaux

"Votre vie même révèle le Christ sans que vous le vouliez. Vous n'y pouvez rien. Vos paroles et vos actions montreront à la longue où se trouve votre trésor, et aussi votre coeur. De l'abondance de ce coeur jailliront des paroles "pleines de sel". Moïse redescendant de la montagne, ne savait pas que la peau de son visage rayonnait [Ex 34, 29] à la suite de son entretien avec Dieu. Mais, quand Aaron et tous les enfants d'Israël virent Moïse, voici que la peau de son visage rayonnait ; et ils n'osèrent l'approcher [v. 30-31]. Qui peut mesurer le pouvoir de nos paroles quand elles tombent au moment opportun ? Combien de fois sont-elles recueillies et entretenues fidèlement en pensée par telle ou telle personne, et portent-elles des fruits, alors que nous les avons oubliées ? Et combien de fois nos bonnes oeuvres en suscitent-elles d'autres, par émulation, pour une bonne cause, sans que nous nous en doutions, mais alors que cela est perçu par les anges ?"
(John Henry Newman : Sermons paroissiaux, I La vie chrétienne, Cerf Paris, 1993, p.168, sq.)